Coping with being "different"/ "Ce n'est pas Petit Carré qu'il faut changer, c'est la porte"

This blogpost is written in English and French. Article en anglais et en français.

Since the book "Third Culture Kids" by Ruth E. Van Reken and David C. Pollock was published, articles and testimonials from parents and TCKs seem to confirm it: at some point in their lives, TCKs feel that they are "different" and they they dont "belong". Their difference is their strength but they seem not to see it (anymore).

When our kids suffer, our hear breaks and we try to support them. I personally believe that books can convey important messages and be a starting point for discussions within the families. This is why I would like to share with you one of our favorite books at the moment. It is in French and has not been translated in other languages I'm afraid, so it's a book for our French readers. 

Depuis que le livre « Les enfants de la troisième culture » de Ruth E. Van Reken et David C. Pollock a été publié, les articles et les témoignages des parents et des enfants eux-mêmes semblent le confirmer: à certains moments de leur vie, les TCK (enfants de la troisième culture) peuvent se sentir « différents » et « pas à leur place ». Cette différence est pourtant leur force mais ils ne semblent pas (plus) la voir. 

En tant que parents, notre coeur se serre lorsque nous sentons que notre enfant souffre. Et nous souhaitons lui apporter une aide, une ressource. Je pense personnellement que les livres peuvent faire passer des messages importants et être un point de départ pour des discussions riches au sein de la famille. C’est pour cela que j’aimerais partager avec vous le livre préféré de ma fille en ce moment: « Quatre petits coins de rien du tout » de Jérôme Ruiller.

 
 

My daughter is two years old and she is a real TCK. She has the cultures of our parents (French and Romanian), those of the countries where she lived (five in eighteen months) and a third culture, the one of the expat community, the international environment in which she evolves. At her young age she doesn't worry about identity, belonging to a group, being alike or being different. The kids she meets on the street are just kids. She talks to them in French, Romanian, English. They answer back in German, Turkish, Polish... They understand each other. 

I don't know if one day her perception of the world will change. Anyway, I'm sure that her favorite book at the moment might help her understand a valued message.

Ma fille a deux ans et elle est une véritable TCK. Elle porte en elle les cultures de ses parents (française et roumaine), des pays dans lesquels elle a vécu (cinq pays en dix-huit mois) et une troisième culture, celle de la communauté d’expatriés, du milieu international dans lequel elle évolue. A son jeune âge elle ne se pose pas la question de l’identité, de l’appartenance au groupe, de la ressemblance/différence. Les enfants qu’elle rencontre dans la rue sont tout simplement des enfants.  Elle leur parle en français, en roumain, en anglais. Ils lui répondent en allemand, en turc, en polonais… Et au final ils se comprennent.

Je ne sais pas si un jour sa perception changera. En tout cas je pense que son livre préféré du moment pourrait l’aider à comprendre un message précieux. 

Here is the story.

Little Square plays with her friends, Little Rounds. It's time to go into the big house and all the Little Rounds enter the door. It's a round door. Little Square can't enter it. She tries hard, she stretches herself out, she twists, but she doesn't succeed. She is sad because she would like to be with her friends.

Voici l’histoire:

Petit Carré joue avec ses amis, les Petits Ronds. C’est l’heure de rentrer dans la grande maison et tous les Petits Ronds rentrent par la porte. La porte est ronde. Petit Carré, lui, ne peut pas rentrer. Il essaie de toutes ses forces, il s’étire, s’allonge, mais il n’y arrive pas. Il est triste car il aimerait être avec ses amis.

 
 

 

Little Rounds ask her to be round like them so that she can join. She tries hard, she even repeats herself continuously "I am round, I am round", but no luck.

Les Petits Ronds lui demandent d’être rond comme eux pour pouvoir les rejoindre. Petit Carré essaie, se répète à lui-même qu’il est un rond mais sans succès

 
 

Her friends want to help her so they offer to cut her corners. She refuses because she knows that this would hurt her.

Ses amis veulent l’aider et proposent de lui couper les coins. Mais Petit Carré refuse car cela lui ferait très mal

 
 

 

So they face the reality: Little Square "will never be round"

Ils se rendent tous à l’évidence: Petit Carré « ne sera jamais rond ». 

 
 

 

Little Rounds discuss until they realize that "it's not Little Square that needs to be changed, it's the door!". So they cut the corners of the door to make it accessible to Little Square who can finally join her friends in the big house.

Alors, les Petits Ronds se réunissent et discutent jusqu’au moment où ils comprennent: « ce n’est pas Petit Carré qu’il faut changer. C’est la porte! ». Ils coupent donc les coins de la porte pour la rendre accessible au Petit Carré qui peut rejoindre enfin ses amis dans la grande maison. 

 

 
 

By tackling the topic in a metaphoric way, this book is for all ages (and it's interesting for adults too). The little people will be excited by the shapes: square, round, cutting the edges os a square to make it round,... The big people (and the little ones too!) will discover a message that is simple and profound at the same time: a message of tolerance, empathy and openness. It is an important message not only for children who might feel different at a given time in their lives (being a TCKs but plenty of other reasons too) but also for those who have friends perceived as "different". The problem is not being different, but the gates (the doors) we build. It's not the people who are "different" that we need to change but the access doors (the systems).

This book by the French author Jérôme Ruillier invites us to see things from a different perspective and to put relationships above norms and preconceived rules. As it happens, Little Rounds value their friendship  for Little Square and they stop trying to change her. In the end, a round door is a door and might as well be square if this allows their friend to join them.

Puisqu’il aborde le sujet de manière métaphorique, ce livre peut se lire à n’importe quel âge (y compris à l’âge adulte). Les tout petits seront intéressés par les formes: carré, rond, couper les coins d’un carré pour le rendre rond… Les plus grands (et les petits!) découvriront un message est simple et profond à la fois:  un message de tolérance, ouverture d’esprit et empathie. Un message important non seulement pour les enfants qui peuvent à un moment de leur vie se sentir différents (pour plein de raisons et non seulement car ils sont TCKs) mais aussi pour ceux qui ont des amis « différents ». Le problème n’est pas le fait d’être différent, mais les barrières (portes) que nous construisons. Ce n’est pas les êtres différents que nous devons changer, mais les portes d’accès (les systèmes) 

 Le livre de Jérôme Ruillier nous incite à penser différemment (« out of the box ») et mettre les relations (en l'occurrence l’amitié que les Petits Ronds éprouvent pour Petit Carré) au dessus des conventions et des règles toutes faites (la porte ronde peut tout aussi bien être carrée).

 

If you have read a book with similar message, please share it with us and the other readers in the comments box here bellow. Si vous avez lu un livre avec un message similaire, n'hésitez pas à le partager avec nous et les autres lecteurs dans la rubrique des commentaires ci-dessous.

To continue the discussion with like-minded parents, join our online community here 

Pour continuer la discussion, rejoignez notre communauté en ligne ici